Restauration d’une table à dessin Unic

Ma compagne est graphiste et aime dessiner. Une table à dessin est certes un objet imposant mais peu s’avérer très esthétique et du plus effet dans un intérieur.

Elle a toujours rêvé d’en posséder une. Après quelques semaines de recherches, on a fini par en trouver une à un prix très raisonnable (80 Euros) et à moins de 50 km de chez nous.

Il s’agit d’une table à dessin UNIC montée sur pied tubulaire, beaucoup moins imposant que les modèles les plus connus. Le gros avantage c’est que la table est relativement complète et possède son bras articulé, il ne manque qu’une équerre.

Evidemment, il y avait du travail en perspective. La table était rouillé (mais simplement une rouille de surface), le bois de la table était recouvert d’un plaque (malheureusement collé !)

Table à dessin UNIC

L’objectif était donc de redonner un bel aspect à cette table. La couleur verte n’était plus prépondérante, l’idée était donc de tout démonter, de décaper chaque pièce, chaque vis, chaque boulon. De graphiter les parties métalliques et de laisser les parties en aluminium.

Il a donc fallu tout démonter, et la prise de photos préalable n’était pas de trop histoire de s’y retrouver. J’ai volontairement déposé chaque pièce au sol dans un ordre puis procédé au traitement pièce par pièce.

Ici les lamelles en acier entre croisé pour assurer la partie charnière de la table. Rien qu’ici, il y a beaucoup de pièces.

Charnières table à dessin

Pièces table à dessin

Il y a également beaucoup de visserie.

Pièces table à dessin UNIC

Le bois de la table allait me donner du fil à retordre ! La plaque était collé avec une colle très dur. J’ai essayé en ponçant mais pas moyen, je suis donc passé au rabot à bois électrique et j’ai retiré quelques millimètres.

Bois de la table

 

Il m’a fallu pas mal de temps pour tout décaper. J’ai travaillé pendant environ 2 jours complet. Le décapage a été fait à la brosse métallique. Certaines pièces n’était pas évidente à traiter. Soit parce qu’elles sont imposantes (comme le H en métal ci dessus) ou parfois à cause du poids : Le contre poids de la table fait bien trente kilos.

J’ai alterné entre décapage et graphitage, voici le résultat à la fin. Jusqu’à la moindre vis.

Pièces graphités

Pièces graphités

J’ai ensuite traité indépendamment le bras articulé qui a lui seul compte énormément de pièces

Bras articulé démonté

J’ai également démonté, le mécanisme de rotation de l’équerre qui était grippé. Voici un avant et après nettoyage.

Mécanisme de l'équerre

Après traitement du mécanisme

Il a fallu ensuite poncer le plateau. J’en ai profiter pour lui apporter une teinte et rajouter un rebord en bois dans le bas pour pouvoir déposer des documents sur la table.

Traitement du bois de la table UNIC

Ajout Rebord table

 

Enfin, voici le résultat final. La table a été ensuite vernis avec un vernis bombe satiné. J’ai tout de même gardé la couleur verte sur le contre poids du bras articulé. C’est un petit clin d’œil à sa couleur d’origine. Le mécanisme d’articulation de la table ainsi que le système de contre poids sont impressionnant. On manipule la table sans le moindre effort.

Table à dessin UNIC restauré

La voici dans son intérieur aujourd’hui.

Table à dessin UNIC aujourd'hui

Si vous avez des questions plus technique sur cette restauration, n’hésitez pas à poser des questions.

11 thoughts on “Restauration d’une table à dessin Unic

  1. Bonjour Sebastien,

     

    j ai la même table. Elle appartenait a mon père qui l avait utiliser durant ses étude d archi.

    aujourd’hui hui le mécanisme de pivot est très faible et lorsqueue je m appui sur la table elle redescend. J essai de trouver un tutoriel pour le réajuster mais je n ai rien trouver sinon le votre. Vous sauriez m aider?

     

    merci d avance de votre réponse et bon dimanche.

    1. Ma réponse sur votre autre commentaire mais si vous avez besoin d’autres infos, n’hésitez pas :).

  2. ok resolu

    sur le cote gauche il y a comme une vis avec une tige pleine. Elle sert tout simplement a reculer la force de serrage…

    1. Bonjour Cédric,

      de retour de congés, je vois maintenant votre commentaire. En effet, la pédale permet de serrage et par prolongement sur la tige et un report permet de tirer un axe horizontal qui traverse la table. Le mécanisme est aussi simple qu’astucieux, ce sont les lamelles de métal intercalé les unes aux autres qui par frottement bloquent la table. Il faut que ces lamelles restent propres et légèrement lubrifié pour que le mécanisme fonctionne parfaitement.

  3. Je possède le même problème et vous venez de le régler ! En effet tout pareil j’ai récupérer la table de ma mère et elle ne se bloquait pas elle redescendait… après un tas de recherche de magasins spécialisés sans résultats, je vous suis donc très reconnaissant car je tenais vraiment à la garder mais je savais plus quoi faire donc merci infiniment !

    1. Bonjour Mathieu, enchanté d’avoir contribuer à donner une seconde vie à ces beaux objets d’autrefois. Et merci pour le retour.

  4. Bonjour Sébastien,

    Je souhaite vendre  une table à dessin industriel UNIC (très ancienne) avec piètement en fonte et  contrepoids – plateau bois 1m50 x 1m.   Je cherche depuis des années mais j’avais abandonné.  Cette table à dessin prend de la place et les piètements en fonte sont  très lourds. Que me conseillez-vous car elle a sans doute besoin d’une restauration. Je peux vous adresser des photos mais je n’ai pas trouvé votre mail. Merci d’avance de vos conseils. Cordialement. Cathy

     

     

  5. Bonjour Sébastien,

    Merci pour votre post!

    Je viens d’acquérir une table à dessin UNIC d’occasion que je commence à restaurer. Ce n’est pas le même modèle que la votre: c’est un modèle un peu plus imposant, le pied est en tôle, formant un U. Sur les côtés des montant du U,  3 bandes verticales plus claires sont rivetées (en aluminium peut-être…)

    Bref, le mécanisme global semble toutefois similaire (axe avec lamelles de métal pour frottement, vis de serrage sur la gauche et mécanisme de coulisse par biellettes sur la droite avec pédale). Or je ne vois pas bien comment démonter le tout: une tige semble effectivement faire toute la longueur, mais ni la vis de serrage ni le mécanisme à l’autre bout de l’axe (biellettes remontant depuis la pédale pour tirer la tige) ne peuvent se dévisser.

    Il y a t’il une technique spéciale pour démonter l’axe?

    Merci d’avance pour votre retour!

    Cordialement

     

    Yves

    1. Bonjour Yves,

      je vous dit cela de mémoire, mais si vous regardez la photo « etat avant restauration » en haut à droite, vous voyez une partie en aluminium claire. Cette partie est bien dans le prolongement de l’axe qui traverse la table de part en part. En fait elle se dévisse. Il faut la prendre en force et dévisser (J’espère que c’est la même chose sur votre version). Au final, si vous ne voyez pas de vis, … c’est que le pas de vis est à l’intérieur. On le remarque bien sur la 4ième photo, l’axe tout à droite possède bien un pas de vis.

      Cordialement,
      Sébastien.

  6. Merci pour votre réponse.
    Oui j’avais vu que l’axe se dévissait sur le côté à gauche, mais mon problème se situe surtout côté droit avec le système de report (le système de biellette qui permet de tirer l’axe), que je n’arrive pas à désolidariser du pied… Du coup impossible de dévisser complètement l’axe et de démonter le tout.
    Merci quand même!

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.