Restauration de casiers Flambo

Voici les deux casiers à la base. Il y a du travail en perspective.

Etapes de traitements :

  1. Décapage : Le décapage est généralement chimique puis mécanique. Mais autant dire que la peinture Flambo tient très bien. Le décapage a donc été mécanique avec une brosse métallique montée sur une perceuse (Faite attention à bien vous protéger, lunettes et masque de rigueur, il s’agit souvent de vieilles peintures au plomb).
  2. Traitement de la teinte : Ici un brunissage chimique et un graphitage (J’expliquerai la technique de graphitage plus bas).
  3. Vernissage : Généralement réalisé à la bombe. Ici un vernis brillant époxy. Ce vernis est très résistant et a une parfaite finition brillante.
Les deux casiers ont été décapés et chacun a été traité de deux façon différentes.
Voici le 1er casier fini au côté de son voisin en cours de décapage. Il a subi un brunissage chimique puis a reçu un vernis brillant. (On ne voit pas très bien sur ces photos)
Et voici le second un peu plus rouillé à la base qui lui a subi un graphitage. Pour le graphitage, après décapage du casier, je passe une couche de rustol sur l’ensemble du casier. Il faut alors laisser sécher plusieurs jours. Ensuite, je rappe des mines de graphite pour réaliser de la poudre de graphique (cela se vend également sous cette forme). Puis à l’aide d’un chiffon je réalise plusieurs passage sur la surface du cassier jusqu’à obtention de la teinte souhaité.

Après cette étape de teinte, les casiers sont vernis à la bombe., voici quelques photos des deux casiers finis :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.