Pourquoi le mouvement des gilets jaune justifie les mesures qu’il condamne ?

En cette journée du 17 novembre, le mouvement des gilets jaunes bat son plein en France.

Rappelons l’origine de ce mouvement ; L’augmentation du prix des carburants en France. Il s’agit de la cause première qui impact en effet le pouvoir d’achat de chacun d’entre nous.

Pourquoi le prix des carburants augmente t il ?

il y a deux raisons à cela : Inexorablement notre soif de consommation, l’augmentation de la population mondiale et de son niveau de vie moyen pousse l’ensemble de l’humanité à consommer toujours plus de produits pétroliers

La consommation n’a cessé de croître depuis le début du 20 ième siècle. Seul la crise de 1984 et le choc pétrolier de 1973 ont eu un impact sur la consommation mondiale. En 30 ans, la consommation a augmenté de 30%, soit environ 1% par an.

Comme nous le savons tous, il s’agit d’une ressource fossile et donc en quantité fini sur notre bonne vieille terre. Nous vivons dans une société de marché de l’offre et de la demande => Inexorablement, le prix du Pétrole augmentera ce qui permettra de recourir à des méthodes d’extractions plus coûteuses pour continuer à approvisionner un monde encore et toujours plus demandeur.

Le réchauffement climatique dans tout cela !

L’histoire ne serait pas aussi dramatique si cela n’était pas sans conséquences. Le réchauffement climatique s’impose à tous. Il n’est plus question de remettre en cause ses preuves, et les énergies fossiles en sont une des causes majeures.

Les scientifiques les plus au faite de la situation tirent tous les signaux d’alarmes, nous n’allons pas nous étaler sur les conséquences, mais la situation est réellement dramatique et l’avenir ne présage vraiment rien de bon.

Notre impact sur la planète est déjà dramatique, savoir que 60% des espèces de vertébrés ont disparus en 44 ans est effrayant (nous en sommes).

 Pourquoi augmenter les taxes ?

Le constat est dramatique et malheureusement il faut maintenant prendre une orientation, un revirement d’autant plus drastique que les éléments et pronostics sont toujours plus accablants. 

On sait que les émanations de CO2 sont directement liés au réchauffement (Effet de serre). Il nous faut donc faire des choix drastiques pour infléchir notre consommation de matières fossiles et notamment de pétrole.

Augmenter la fiscalité des produits pétrolier permettra donc de freiner notre consommation. Nous avons les solutions techniques mais également le besoin de les industrialiser pour qu’elles atteignent un « niveau d’acceptabilité » qui permettra de les démocratiser.

Augmenter les taxes sur les carburants est donc un choix courageux en effet pour aller en ce sens.

L’augmentation des carburants actuels est donc portés par deux choses :

  • L’augmentation du prix du pétrole : environ 20% depuis le début de l’année
  • L’augmentation des taxes.

Le mouvement des gilets jaune

L’origine et la revendication première du mouvement est l’augmentation du prix du carburant qui a un impact significatif sur le pouvoir d’achat des ménages et notamment les plus modestes.

Il s’agit très certainement de la goutte d’eau de trop. Plus qu’un mouvement contre un gouvernement, dont, les actes ne seront pas discuté ici, mais qui peuvent être discutable, il s’agit aussi d’une lutte de classes : Taxer tout le monde et notamment les plus démunis alors que des allègements ont eu lieux pour les plus fortunés.

Pourquoi ce mouvement justifie t il ce qu’il condamne ?

Lorsque l’on a annoncé la perte de 60% des vertébrés en quarante ans, les signaux d’alarmes des scientifiques concernant le réchauffement climatique et ses pronostics toujours plus graves pour notre avenir, la France est globalement resté silencieuse. Certes des débats fond rages sur les réseaux sociaux, mais aucune mobilisation d’envergure n’a vu le jour. 

Le mouvement des gilets jaunes semble mobiliser ce jour plus de 120 000 personnes en France. Nous n’avons pas vu de telles mobilisations pour des actions fortes concernant notre avenir, notre survis (oui notre survis) sur cette planète.

Preuve en est donc faite que le citoyen moyen se préoccupe d’avantage de son pouvoir d’achat que du sort de la nature qui l’héberge et lui permet de vivre.

Le mouvement même et son ampleur justifie donc entièrement le choix du gouvernement en matière de fiscalisation pétrolière. Le moyen le plus efficace d’infléchir notre course effréné à notre perte, n’est donc pas une prise de conscience collective suivi d’actes courageux, mais tout simplement de taper là ou cela semble faire le plus mal : Le portefeuille. 

Faut il encore espérer ?

C’est un constat amer qui pourrait être tout autre. Les enjeux du réchauffement climatique vont bien au delà de notre portefeuille. Il va en découler des catastrophes, des flux migratoires par millions et sans presque aucun doute, des guerres avec toutes leurs conséquences. Ce n’est donc plus une question d’argent, mais de survie.

Ce que la nature a produit pendant des milliards d’années constitue un patrimoine inestimable. L’ensemble de toutes les fortunes de notre planète ne valent pas une graine produite par une plante. Pourquoi ? Parce que nous sommes incapable de produire une seule graine à partir d’argent.

Notre capacité à survivre sur cette terre passera par le respect de la nature, de l’environnement et de toutes les espèces qu’elle renferme. Le seul moyen sera de transcender nos vils besoins pécuniaires et d’être capable de prendre des décisions fortes concernant notre impact écologique.

Puissions nous collectivement trouver une volonté de mobilisation plus forte que lorsqu’elle touche notre portefeuille. Cela semble être l’une des clés  de la survie de l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.