L’amélioration de l’ours

Bon évidemment, on entend plus souvent parlé du Bear upgrade, mais comme je fais une série de tutos en Français, histoire que la communauté Francophone puisse plus facilement se lancer, il me fallait bien appliquer cette traduction.

Introduction

Nous avons évoqué l’intérêt de modifier la structure mécanique de notre Prusa i3, reste maintenant à savoir comment ?

Dans le monde du DIY et plus spécifiquement dans le monde des machines CNC et plus récemment de l’impression 3D, il existe ‘un standard’ de structure basé sur des profilés aluminium. Autour de ces profilés, il existe une panoplie complète de pièces permettant de les assembler.

Encore des Légos, on adore ça dans ce monde des makers :D. A croire qu’on a pas digéré le fait de ne plus y jouer…

Les profilés aluminium

L’aluminium présente un avantage majeur, il est à la fois rigide mais assez tendre pour que l’on puisse l’usiner ou le couper facilement. Il présente aussi l’intérêt de ne pas être trop lourd.

Autour de ces profilés, il existe de nombreux accessoires, des écrous, des équerres, des roues, des éléments de finitions et j’en passe.

L’avantage des profilés, c’est qu’ils sont rainuré et ces rainures permettent de nombreux assemblages.

Les profilés se déclines en différentes tailles structurelles, 20mm x 20mm, 30×30, 40×40, … Evidemment, en fonction de l’usage, on adoptera des tailles différentes. Dans l’impression 3D, les contraintes mécaniques ne sont pas les mêmes que pour une machine CNC qui doit être plus robuste.

Les profilés se décline également, pour une base en 20 mm, on retrouve du 20×20, du 20×40, du 20×60. Cela peut permettre de réaliser tout un plateau ou encore de profiter de plusieurs rainure pour un assemblage. Sur la prusa i3 mk3, nous avons des petits profilés 30×30 assemblé sur un cadre rigide.

Dans les profilés, il existe également deux types de rainures, les T slot et les V slot. La photo résume bien la différence, les V slot permettent également de positionner des chariots sur roulettes. Ils sont généralement utilisé pour les machines CNC

Bref, vous l’aurez compris, avec des profilés aluminium, on peut facilement réaliser une structure rigide et pour le coup aussi esthétique. En effet, il n’existait autrefois que des profilés couleur aluminium, puis sont apparu les noirs et on trouve maintenant tout une déclinaison de couleur. Faites vous plaisir :).

La structure pour prusa i3

Il en existe plusieurs, et vous l’aurez compris, lorsque l’on part de rien, cela nécessite un travail de fourmi pour aller identifier jusqu’à la moindre vis.

C’est pour cela que certains se donne du mal à identifier le matériel nécessaire mais aussi maintenant à fournir des kits complets prêt à monter.

Il existe des kits qui modifie d’avantage la mk3, je pense notamment aux kit Zaribo qui sont des références pour l’amélioration de la prusa i3. Ils apportent généralement une augmentation significative des dimensions d’impression en Z. Néanmoins, cela a un coût qui devient important et il faut en avoir l’utilité. Pour ma part, je vais contenter d’un kit plus modeste dans un premier temps.

Le créateur de l’amélioration de l’Ours

Il s’agit d’un Suisse Grégoire Saunier, maker à ses heures qui nous a réalisé et surtout documenté ce kit complet qui permet de modifier la structure de la prusa i3. Le tout réalisé dans l’esprit maker sous licence GNU/GPL.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de tous les éléments sur GitHub du projet mais aussi sur Thingiverse.

Il existe différentes versions notamment selon la version de la prusa i3 de laquelle on part.

Le kit utilisé ici

L’imprimante depuis laquelle je vais partir est la prusa i3 mk3. Je vais donc réaliser une amélioration complète en version 2.1. Je vais synthétiser ici les réalisations effectuées dans la mise à niveau 2.0 et 2.1 ce qui devrait permettre de gagner du temps sur l’assemblage complet.

Pourquoi la version 2.1 ? Et bien la version 2.0 apporte essentiellement des apports au niveau structurelle. La version 2.1 s’attache a améliorer des points faible de notre Prusa, notamment les possibilités de réglage de la tension sur l’axe Y.

Le choix du revendeur

En effet, cela a son importance. Grégoire a pris soin d’associer des revendeurs de matériel dans sa démarche. Il y a donc une liste de fournisseur officiels que vous pouvez retrouver sur le Github.

Passer par un fournisseur officiel possède des avantages. Les profilés sont notamment mieux préparés (taraudé en extrémité pour l’axe Z par exemple), coupé à la bonne dimension, …

Je ne cherche pas à faire de promotions de revendeurs mais les revendeurs officiels sont donc un gage de qualité des kits et de conformités par rapports aux spécifications établies par Grégoire.

<< Pourquoi modifier la Prusa i3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.